samedi 24 mars 2007

Pourquoi un blog de Paul Glagla

Je suis l'auteur de quelques logiciels principalement dédiés à la vidéo numérique, notamment DVdate, CaptureFlux, ImageGrab et autres Filmerit ou CassetteDV qui connaissent un joli succès à la fois en France et dans le reste du monde.

Jusqu'à présent, je communiquais avec mes utilisateurs, d'une part avec mes pages web, et d'autre part par e-mail.

Mais produire des pages web est un boulot lourd et peu réactif, qui m'est très pénible, et me prend beaucoup de temps que je préfère consacrer à de la programmation.

D'un autre côté, le problème des e-mails, c'est que je reçois des dizaines de messages (sans même parler du spam) qui portent sur des tas de sujets souvent intéressants mais très spécifiques et que chaque réponse nécessite de ma part des réflexions et des recherches qui au bout du compte ne bénéficient qu'à un seul utilisateur. Du coup, je m'y investis moins. Actuellement je réponds à moins de 5% des mails que je reçois. Par contre, je lis tous les mails reçus et je finis tôt ou tard par exploiter les idées qui me sont soumises. Ce n'est donc pas inutile de continuer à m'écrire.

Devant cette situation, j'ai pensé me mettre au goût du jour et créer un blog, pour compléter mon site et mes e-mails par des communications diverses, mais d'intérêt général pour les amateurs de mes logiciels. Cela me permettra de diffuser des idées ou des commentaires et de susciter une certaine interactivité, sans efforts trop démesurés.

J'espère bien sûr avoir des réponses sur les sujets que je lancerai. C'est vital pour que mes productions progressent, car je n'ai accès qu'à très peu de matériel ou de logiciels. Je suis en effet un simple amateur dont l'équipement se limite en ce moment à

- un ordinateur Pentium4 à 3GHZ avec 512 M0 de mémoire, muni de Windows XP SP2
- un camescope Sony DCR-PC101E Pal, donc un modèle déjà assez ancien
- une webcam Logitech Clicksmart 310
- un boitier ADS Tech DVD Xpress DX2
- une ancienne carte miro DC30+

C'est avec ce matériel que je teste mes productions. Cela ne couvre donc qu'un petit champ des configurations que l'on rencontre sur le marché. D'où mon slogan: "mes logiciels fonctionnent bien chez moi, ils pourraient bien fonctionner chez vous, mais peut-être pas. Essayez vous-même, et faites moi savoir ce que cela donne."

Encore une chose: je travaille par périodes sur un programme donné. Actuellement c'est sur Filmerit. Si vous me donnez des idées ou des constatations qui concernent le programme sur lequel je suis en train de travailler, je les exploiterai beaucoup plus vite. Les autres commentaires seront stockés et vraiment utiles peut-être seulement dans quelques mois.

Pour vous permettre de cibler vos remarques, voici le planning que j'envisage pour les prochaines semaines:

D'abord terminer une version 3.0.0 de Filmerit. L'objectif principal est d'étendre ce logiciel à l'analyse et à la réparation des filtres directshow de toutes catégories. Actuellement, il ne s'occupe que des filtres qui sont en directshow natif. A l'avenir, il devrait aussi s'occuper des filtres DMO (Direct Media Object), des filtres Compression Manager, et des filtres Plug and Play. Cela devrait encore me prendre le mois d'avril.

En mai, j'ai envie de réattaquer ImageGrab qui est actuellement resté à la version 3.0 depuis juillet 2004. J'ai de nombreuses idées pour le mettre à jour, ne serait-ce qu'en y intégrant des technologies qui sont maintenant couramment intégrées dans mes logiciels plus récents: par exemple sauvegarder les préférences dans le registre, désentrelacer les images sans utiliser Studio, y incruster du texte ou une date, retourner l'image en miroir etc... Peut-être encore d'autres nouveautés.

Ensuite, cet été, je compte bien revoir CassetteDV. C'est l'un des logiciels dont je suis le plus fier, mais je vois bien qu'il crée de nombreux déçus. Il est en effet très complexe, et dépend beaucoup de chaque configuration. Il y a à l'évidence des configurations avec lesquelles il ne fonctionne pas bien, et ce sera donc l'objectif principal de la prochaine grande révision à venir que d'améliorer sa compatibilité avec davantage de situations.

Entre temps, il n'est pas exclu que je publie des versions de CaptureFlux ou DVdate corrigeant certains bugs. La version 6.3.0 de DVdate est d'ailleurs en phase de test. Si vous voulez la tester, elle est téléchargeable ici. Elle corrige quelques bugs (j'espère qu'elle n'en crée pas d'autres ce faisant !?) et apporte une petite amélioration fonctionnelle: l'incrustation peut maintenant être entourée d'un bordure noire pour que le texte incrusté ressorte mieux devant la vidéo, même quand le fond est clair.

5 commentaires:

Kalain a dit…

Ensuite, cet été, je compte bien revoir CassetteDV. C'est l'un des logiciels dont je suis le plus fier, mais je vois bien qu'il crée de nombreux déçus. Il est en effet très complexe, et dépend beaucoup de chaque configuration.

CassetteDV est très intéressant, cela permet de sortir de l'anonymat pas mal de cassettes dont on a oublié le contenu. Je n'ai pas encore vu de logiciels similaire. (faut dire que j'ai pas forcément cherché!)
Le logiciel part d'une très bonne idée mais pour qu'il soit réllement utilisable (cela n'engage que moi) il manque un niveau hiérarchique supplémentaire. Un niveau de classement qui puisse englober plusieurs scènes : un niveau qui s'appelerait "sujet".
Imaginons, un anniversaire (c'est un bon sujet), cet évènement comportera forcément plusieurs scènes qui seront regroupées dans le même sujet.

D'autres améliorations comme :
- possibilité de regrouper ensemble plusieurs scènes pour n'en former qu'une seule.
- impression des sujets sur la jaquette.
- impression sur la jaquette du premier et dernier time code de la cassette. Cela permet de bien situer dans le temps les prises de vues. Actuellement c'est la date du scan de la cassette!!!

Je vais attendre l'été....

Alain

bryce a dit…

Bonjour, je rejoins le commentaire de Kalain...
En effet il serait intéressant de pouvoir faire une fiche plus détaillé pour les jaquettes. Mais sinon c'est déjà super pour les DV.

Pour ma part, je possède aussi un bon stock de K7 vhsc, (environ une centaine) que j'aimerais visionner en utilisant cassette DV. Mais comment faire ?

Auriez-vous une idée pour utiliser ce logiciel?

Merci d'avance et à bientot

sisyphe a dit…

Bonjour,
mon commentaire concerne uniquement DVDate
Je l'utilise dans deux "directions" :
- pour passer des clips de NTSC en PAL
- pour ENFIN comprendre comment est bâti un fichier AVI (de ce point de vue, je ne suis pas rendu à une compréhension complète)

La page http://paul.glagla.free.fr/dvdate_4.htm est extrêmement intéressante pour comprendre comment "désosser" un fichier vidéo, les infos permettent de naviguer dans un fichier édité avec un éditeur hexa "musclé" genre CR-Hexact qui accepte des fichiers d'une taille supérieure à 1,7Go

Cependant, les données affichées par Vidéo / Lire l'en-tête RIFF comportent des infos qui restent sibyllines : elles ouvrent des pistes mais sans que l'on sache ce qu'il faut chercher
Par exemple, l'en-tête RIFF affiche dans le AVI Main Header une rubrique "flags", de même dans le Video AVI Stream Header et le Audio AVI Stream header.
Ces flags servent certainement à quelque chose, à quoi ?
Cette question se rapproche certainement d'une autre "comment, dans un fichier AVI encodé DivX + MP3 les données audio sont-elles séparées des données vidéo ?
Comment les images sont-elles séparées les unes des autres ? "


Je me propose d'ailleurs, lorsque j'aurai éclairci ce mystère d'en extraire une aide complémentaire sur DVDate.

D'autres questions concernant ces fameux headers se posent d'ailleurs... mais à chaque jour suffit sa peine

Bons travaux à tous

Paul Glagla a dit…

Il existe des sites internet (surtout en Anglais) qui expliquent la structure des fichiers AVI. DVdate pour sa part se contente d'afficher l'en-tête du fichier, mais les données elles-mêmes (audio, video) sont ensuite contenues dans des paquets de données appelées "chunks", éventuellement indexés pour faciliter la lecture et la recherche. Ces chunks sont regroupés dans la zone (qui est un grand chunk lui-même) qui commence par "LIST movi". Chaque chunk dispose d'un code qui permet de savoir à quel flux (vidéo ou audio) il appartient.

Voir ce que dit Microsoft:
avi selon Microsoft


ou ce que dit l'un des papes du fichier avi:
avi selon Mc Govern

kromilogo a dit…

Bonjour
J'ai testé CassetteDv et j'ai quelques atttentes.
Le produit est intéressant, simple à utiliser (Bravo), mais je reste cependant un peu sur ma faim. Je l’utilise avec un vieux caméscope SONY DCV-TRV7E (1997). L’acquisition fonctionne, mais pas le pilotage. Le programme rembobine bien la cassette, mais il faut que je lance la lecture en manuel. Ce n ‘est pas trop gênant en soi.
1) Les informations sont stockées dans une base de données. Or, il n'est pas possible de l'ouvrir en natif, ce qui est dommage. Cela permettrait à chacun d'affiner les informations rentrées dans les différentes champs ou alors de faire de tris et des requêtes à volonté.
2) Faute de mieux, un petit export EXCEL serait sympa
3) Je n'ai pas trouvé comment rechercher une séquence à l'aide de son data-code.
4) J'ai catalogué 4 cassettes. Bien sûr, elles ne sont pas dans l'ordre chronologique. Or, une fois cataloguées, j'aurai aimé qu'elles apparaissent dans l'ordre chrono. Or, elles restent désespérément dans l’ordre où on les a rentrées. Je m'imagine mal rechercher une cassette données dans une liste non ordonnée d'une centaine de cassettes.
4) Je suis Ok avec KALAIN qui dit « il manque un niveau hiérarchique supplémentaire. Un niveau de classement qui puisse englober plusieurs scènes : un niveau qui s'appelerait "sujet".

Bon courage pour ces petites modifications.
En attendant, je catalogue, je catalogue ….
Kromilogo